all you need

Interview: Marie France de l’association L214

Je voulais vous parler de Marie France, infirmière et thérapeute holistique. Elle représente deux associations:  VegeCook (repas végétaliens) et L 214 (protection animale) et elle est aussi membre de l’APSARes (association des professionnels de santé pour une alimentation responsable). C’est d’ailleurs grâce à l’associations L214 que je l’ai rencontrée. Elle organise des événements dans la région pour promouvoir l’alimentation végétale, faire comprendre aux gens que manger différemment est possible et sain, fait son maximum pour protéger les animaux, faire évoluer leur conditions …  Elle a un point de vue très intéressant sur le sujet. J’admire sa détermination, son énergie, sa connaissance du milieu et je soutiens son combat. C’est pourquoi j’ai voulu lui poser quelques questions:

Pour commencer,pouvez vous nous parler des associations et de votre rôle dans celles-ci?

Je représente VegeCook parce que, étant professionnelle de santé, les liens entre l’alimentation et la santé m’interpellent particulièrement. Si je représente L214 ,c’est parce que les valeurs qu’ils défendent et le combat pour les animaux sont une priorité pour moi et également parce que je suis complètement d’accord avec leur mode de communication.

Quel a été l’élément déclencheur qui vous a fait devenir vegan?

Je suis devenue vegan au fil des jours et des découvertes sur ce que subissaient les animaux. Cela fait 8 ans maintenant..

Il y a beaucoup de choses que les gens ignorent sur les conditions animales.  Beaucoup de gens ne voient pas le mal à manger des œufs ou traire les vaches, qu’auriez vous à leur dire?

À l’heure actuelle les gens ne peuvent ignorer les conséquences de la consommation de viande sur l’environnement, leur santé et les animaux… ceux qui le réfutent  sont dans le déni ou n’ont pas les capacités intellectuelles pour réfléchir et faire des liens.
On rencontre beaucoup d’ignorants sur la consommation de produits laitiers et d’œufs, à en croire les consommateurs ont tous un voisin ou une grand-mère qui élève des poules et leur donne des œufs! Ils n’hésitent pas à mentir pour protéger leur petite zone de confort. Il n’est pas rare de rencontrer des personnes intelligentes n’ayant jamais fait le lien entre grossesse et lactation pour les vaches et le fait que les poussins mâles ne pondent pas..

Depuis peu, le véganisme est presque devenu un effet de mode, qu’est ce qui à fait évoluer les mentalités d’après vous?

Pour moi le véganisme n’est pas une mode, contrairement à ce qu’une certaine presse voudrait faire croire afin de minimiser le mouvement, mais l’amorce d’un profond changement de société où des valeurs morales prévaudraient sur un système productiviste.
La prise de conscience de la condition des animaux placent les gens dans un malaise, voir même un début de culpabilité. Elle provoque aussi des questionnements. Il suffit qu’ils se retrouvent devant un de nos stands pour qu’on ait l’occasion de provoquer un retournement de conscience ou l’amorce d’une réflexion.

Que pouvons nous faire pour faire changer les choses? Quel est le meilleur moyen d’aider l’association, et par la même occasion, les animaux?

Pour changer des choses nous devons informer et encore informer,  proposer des alternatives , accompagner le changement alimentaire des personnes qui viennent vers nous car c’est dans l’assiette  que tout va se jouer et que se trouve le pouvoir du changement.
Pour aider l’association, il faut en parler, inciter les gens à être de petits donateurs régulier (par exemple, dix euros chaque mois en leur expliquant que cela leur donnera des avantages fiscaux), les encourager à expérimenter le Veggie Chalenge et à parler autour d’eux des bienfaits qu’ils en ont tirés. Bien sûr rejoindre les équipes locales et militer sur le terrain serait un plus.

Avez vous des produits ou des adresses véganes à nous conseiller?

Manger vegan n’est pas compliqué! Il suffit de varier dans une semaine des aliments provenant de cinq groupes : les légumes, les fruits , les légumineuses,  les céréales (pas trop car acidifiants pour le corps) et les oléagineux. Je recommande bien sûr de les consommer bio et d’apprendre à cuisiner maison. Il existe des ateliers culinaires vegans assez bons marchés et accessible à tous.

Avez vous, vous aussi des animaux?

J’ai beaucoup d’animaux:  une quinzaine de poules dont certaines sauvées de l’abattoir, 4 chats adoptés, 2 lapins dont 1 sauvé d’un élevage pour la fourrure et une tortue.

Récemment, une blogueuse à fait polémique car elle a décidé de donner une alimentation végétale à son animal de compagnie. Pensez vous que les animaux peuvent devenir vegans aussi?

L’alimentation végétale pour les animaux est un sujet extrêmement polémique qui doit être laissé à l’appréciation de chacun… Je me garderais bien d’imposer quoi que ce soit.
Je nourris chaque jour 5 chats SDF et je suis obligée de leur donner les croquettes récoltées  lors de collectes ou fournies par l’association.

-Pour l’article sur le Veggie Challenge c’est ici: Veggie Challenge
-Pour les ateliers culinaires vegans c’est ici: cuisine végétale
-Merci Marie France pour ces réponses très intéressantes et pour tout ce que vous faites pour les animaux!
L214

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *