linda clarini

Des bijoux made in Landes

Réalisés dans le sud-ouest par la créatrice de bijoux Linda Clarini , mes trois petits bracelets en coquillages me rappellent mon chez-moi, l’océan, la nature! Je suis fière de porter ces bijoux made in Landes, inspirés par notre belle nature! J’ai découvert cette marque grâce à la magie des réseaux sociaux, et j’ai voulu savoir ce qu’il se cachait derrière tout ça! Voila pourquoi j’ai décidé d’interviewer Linda!

Qu’est ce qui t’as donné envie de créer ta marque?

J’ai toujours aimé ramasser des coquillages et des galets sur les plages. Comme beaucoup de monde, je les trouve magnifiques et quand je les vois, je voyage, je repense aux vacances. Un jour, j’étais à la plage avec une amie, et avec ma manie de les trier par couleur et forme le long de ma serviette, j’ai eu une idée: faire un bijou avec ceux que j’avais récoltés. C’est de là qu’est partie mon envie, et j’ai créé ma marque quand je me suis rendue compte que les bijoux que je prenais plaisir à faire, plaisaient!

Est-ce que le fait d’habiter près de l’océan joue un rôle important dans ta création?

Absolument, il y a un esprit Sea, Sun and Surf au cœur de ma marque, esprit qui vient du fait que j’habite au pied de la dune. Le fait de tailler, percer et résiner des coquillages, des galets vient directement du surf. Comme l’identité de ma marque est bien définie, je pourrais créer partout mais c’est la proximité de l’Océan qui a nourrit mon idée de départ et continue de m’inspirer, donc j’aurais toujours envie d’en être aussi proche que possible.

Peux tu nous dire quelques mots sur ta marque?

LINDA CLARINI BIJOUX est une marque de bijoux créateurs de fabrication française, que j’ai souhaité uniques grâce aux coquillages et aux galets : aucun n’est identique. J’ai également la volonté de proposer des bijoux faits-main à prix doux. Je tiens à ce que mes bijoux restent accessibles. Sur le site, je propose pour beaucoup de modèles, différentes versions d’un même bijou. Ça permet de trouver le cadeau sympa pour soi, pour un anniversaire ou le cadeau qui doit faire de l’effet! Pour chaque nouvelle collection, je crée des modèles différents au gré de mon inspiration. Il y a trois nouveaux bracelets élastiques qui vont voir le jour très bientôt.

Où peut-on trouver tes produits?

La question tombe bien! Après l’été, j’ai commencé à développer la marque sur différents canaux en collaborant avec des partenaires dont j’estime les valeurs, l’identité et le goût. Ils sont évidemment en ligne sur mon site mais aussi sur modamesbysmaquillage  et sur miaritz

En Mars, un de mes nouveaux modèles de bracelets, le LILI STAR (en Blanc, Or 18 Kt ou Noir mat) a fait partie de la Box French Touch de Cosmopolitan, édition limitée.

Dans la même idée, on peut aussi retrouver mes bijoux à :
ARCACHON au Concept store Bonendroi
48 avenue Lamartine

BIARRITZ au Concept store Les Bernadettes
13 Avenue du Maréchal Foch

BORDEAUX au Concept store Bonendroi
19 Rue Saint-James
HOSSEGOR au shop Case Marine
17 Allée Louis Pasteur  
MULHOUSE au Concept store Bijoux Cailloux Choux
2 Passage de lHôtel de ville
MUZILLAC au Concept store Trésor de Muz
27 Rue dArmorique
SAINT ANDRE DE CUBZAC au Concept store Les Petites Pépites
32 Rue Emile Martin Dantagnan

J’apprécie de nouer ces partenariats car cela me permet de mettre en avant de nouveaux modèles et permet à ma clientèle de me retrouver plus facilement. A venir, un autre E-shop et une collaboration avec une créatrice que j’adore!

En quoi la marque correspond à tes valeurs?

Tout est résumé dans l’esprit du concept: c’est le fait d’utiliser ce que j’appelle des slows matières, des coquillages et des galets ramassés sur les plages. J’essaie d’apporter ma touche à ce que la nature créée et ça compte pour moi. Utiliser des produits de qualité et fabriqués en France a aussi son importance (hormis mes perles qui sont japonaises et le cristal de bohème). Une autre valeur que je porte et à laquelle je tiens, c’est de créer mes bijoux moi-même et à la main. En voyant mes bracelets, une personne m’a dit qu’elle m’imaginait enfiler mes perles avec une machine… hahaha comme j’aimerai! Ce serait génial mais le fil élastique que j’utilise est trop épais pour pouvoir utiliser ce type de machine, donc j’enfile chaque perle à la main, une à une. Un exemple: pour les bracelets de Cosmopolitan, ça représente environ 100 000 perles. #lindamachine

Quel produit de ta création adores-tu porter?

Sans hésitation, mes préférés sont les bracelets comme ceux que tu as. J’aime les faire et les porter. Pour ceux en coquillages et perles qui m’ont fait connaître, je crois que ce qui plaît le plus en eux, c’est leur style chic et simple. Quand j’en parle, je dis qu’ils sont deux-en-un. Chaque côté est joli parce qu’il n’y a pas de fermoir, je n’aime pas ça car je trouve que ça casse la ligne du bracelet.
Voila pourquoi j’utilise un fil élastique que j’ai sélectionné à mémoire de forme, pour que la taille ne bouge pas, même après des années. De plus, les perles en verre sont reconnues pour leur qualité. A ce propos, depuis peu, j’ai trouvé la deuxième génération de perles qui permet une excellente tenue dans le temps. Pour cacher le nœud, j’enfile une perle en Or 14 Kt ou en Argent 925.
Régulièrement, je sélectionne de nouvelles couleurs: en commençant par 10 à mes débuts, il y en a maintenant 36! J’invente de nouveaux modèles que je teste avant de les commercialiser; ils sont discrets et le coquillage les rends intemporels donc on peut les porter en toutes occasions. Avec l’expérience, j’ai compris une chose: je pensais que les couleurs vives étaient plus demandées en période estivale, maintenant c’est unanime, leur finesse fait qu’ils plaisent tout au long de l’année et ça, ça me fait plaisir.

Et pour finir… la question qui n’a rien à voir… peux-tu me dire ton film préféré?


Hahaha excellent, là tu as affaire à une mordue de la saga Star Wars c’est définitivement le premier film qui m’a marqué. Ma mère a écrit une thèse sur le rôle de la femme dans la science fiction donc j’ai lu et relu (je continue encore) un tas d’auteur. En gros, j’ai baigné dedans très petite et un jour elle m’a emmené voir le premier « Un nouvel espoir »! Et oui je fais partie des petits bouts qui, calés dans leur siège, ont hallucinés sur ce film d’un nouveau genre donc le quatrième dans l’ordre de la saga restera toujours le premier pour les gens de ma génération. C’était énorme à l’époque les trucages utilisés et ça reste incroyable comme qualité plus de 40 ans plus tard ! Tiens un truc qui peut aider à me connaître (un peu plus) « Le retour du Jedi » devait s’appeler « La revanche du Jedi » mais un Jedi ne se venge pas, il revient … j’adore ! Tu vois ça aussi, ça me parle. Depuis qu’elle est toute petite c’est toujours un grand moment de bonheur de partager ça avec Lola ma fille. On se cale en mode Jedi et hop que la force soit avec toi mimi, hum juste parfait ! Chez les Clarini ça se transmet de mère en fille.
En ligne sur le sit,e il y a des bijoux qui s’appellent Leia, Anakin, Naboo je crois même qu’il y a Shubaka hahaha !
Je suis obligée de dire qu’il y aussi un autre film qui m’a marqué c’est le « Septième sceau » d’Ingmar Bergman, scénario d’anthologie ! Ces films que j’ai vu petite, m’ont donné à réfléchir et certainement à développer mon imagination.

 

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *